La société Aureli Soil travaille depuis des années dans le domaine des analyses des structures, avec le plus grand professionnalisme et en accordant une attention particulière à la formation de son personnel.

 

CATOTTAGES EN BÉTON

Carottages pour le prélèvement d'échantillons cylindriques avec des carotteuses à couronne diamantée. Le prélèvement d'échantillons directement dans l'ouvrage permet d'obtenir des paramètres d'une grande utilité pour l'évaluation des propriétés mécaniques (déformation et résistance) et des propriétés chimiques et physiques des matériaux étudiés. UNI EN 12504-1:2002

 

ESSAIS D'EXTRACTION D'ARMATURE

Le prélèvement de barres d'armature des structures en béton est une technique d'enquête semi-destructrice pour l'exécution des essais de laboratoire. Le prélèvement est effectué après la démolition du béton et de l'enrobage. Après l'extraction on remplace la partie de barre prélevée et on remet l'enrobage. En laboratoire, on peut effectuer l'essai de traction et coupe et l'essaie de pliage. UNI EN 10002:1

 

ESSAIS DE CARBONATATION

Technique d'enquête semi-destructive qui permet de mesurer la profondeur de carbonatation de la couche de surface d'une structure en béton. L'essai doit être effectué immédiatement après l'extraction de l'échantillon de béton par carottage, étant donné que, avec le temps, le dioxyde de carbone a tendance à « carbonater » la couche de surface du conglomérat.  Sur le plan opérationnel, on procède par immersion de l'échantillon dans une solution de phénolphtaléine, qui contient de l'alcool d'éthyle à 1 %, ce qui provoque une coloration violette dans la zone non affectée par la carbonatation. Par contre, la section « incolore » indique la profondeur de carbonatation. UNI EN 14630:2007

 

ESSAIS SCLÉROMÉTRIQUES

Investigations non destructives, qui permettent l'estimation de la résistance à la compression du béton, avec la mesure de la dureté de surface, au moyen d'un scléromètre. Grâce à une corrélation avec des essais de compression des échantillons de béton, cette méthode peut fournir une estimation de la résistance sur le site UNI EN 12504:2

 

ESSAIS SONIQUES ET ULTRASONIQUES

Technique d'analyse non destructive destinée principalement à la connaissance de la valeur de la vitesse de propagation des ondes longitudinales à travers les murs de maçonnerie ; plus le matériau est compact et homogène, plus grande est la vitesse des impulsions acoustiques, car elles ne sont pas atténuées par la présence de vides ou de discontinuités. Cet essai peut être combiné avec d'autres méthodes (méthode SonReb). UNI EN 12504:4

 

ANALYSES PACHOMÉTRIQUES

Technique d'investigation non destructive qui permet de détecter des barres d'armature avec la méthode électromagnétique. Elle est indispensable en phase préliminaire à tout type de contrôle sur des structures en béton armé. L'instrument utilisé est le pachomètre, qui exploite le principe physique des courants passifs : un conducteur solide, comme peut l'être une armature, soumis à un champ d'induction magnétique, dissipe une certaine quantité d'énergie en fonction de sa résistivité et sa géométrie. Il est donc possible de localiser la position des barres, en déplaçant la sonde sur la surface en question, jusqu'à identifier la direction de l'absorption électromagnétique maximale qui correspond à la variation longitudinale de la barre. UNI EN 13860 - 1:2003 ; UNI EN 13860-2:2003 ; BS1881:204 ; ACI 318 ; SIA  162 ; DIN 1045

 

MÉTHODE SONREB

Cet essai est basé sur la combinaison des méthodes à ultrasons et scléromètre SONREB (Sonic + REBound   = ultrasons + scléromètre) la méthode combine les valeurs de temps mesurées par la technique à ultrasons (volumétrique, résultant de la moyenne sur 3 mesures) avec les valeurs de rebond du scléromètre (en surface, résultant de la moyenne sur 10 mesures). Cela permet une estimation fiable des valeurs de résistance du béton dans l'ouvrage, puisque les deux techniques individuellement ne fournissent pas des résultats complets de l'échantillon. Les paramètres mesurés par ces essais - vitesse de propagation et indice de rebond - peuvent être mis en corrélation avec la résistance à la compression du béton, dérivée à partir d'essais simples de compression uniaxiale, par une loi obtenue expérimentalement. Ceci permet de comparer les résistances SONREB avec celles obtenues par les essais d'écrasement des échantillons, afin de mettre au point l'étalonnage d'un système de corrélation entre les essais directs (effectués sur échantillons) et des essais indirects (effectués sur le site et sur des échantillons). UNI EN 12504:2 ; UNI EN 12504:4 ; RILEM 43 CND/80

 

ESSAI D'EXTRACTION AVEC EXPANSION (Pull-off)

Technique de recherche semidéstructrice qui permet la mesure de la résistance à la traction ou de la résistance au déchirement d'un matériau appliqué sur un substrat, tel que les revêtements muraux (mortiers de finition, plâtre ou autre finition). Cette technique permet de déterminer la résistance à la traction de plâtres, mortiers, ou d'autres types de revêtements muraux en maçonnerie ou en béton. BS EN ISO 4624:2003 - ISO 4624:2002 ; UNI EN 1015-12:2002 ; UNI EN 1348: 2000

 

ANALYSES ENDOSCOPIQUES

L'analyse endoscopique est utilisée pour analyser les tentures murales aussi bien en maçonnerie qu'en béton au moyen de trous spécialement réalisés, mais aussi des cavités ou des lésions déjà présentes dans les objets. Dans les trous on introduit une sonde endoscopique, composée d'une barre avec fibre optique et d'un guide lumière pour l'éclairage, qui est relié à un appareil photo, permettant de visualiser et d'enregistrer les images en temps réel. Recommandations NorMaL 42/93

 

VÉRIN PLAT SIMPLE ET DOUBLE

Le vérin simple est une technique semi-destructrice utilisée pour déterminer la tension agissant sur un point précis du mur pris examiné. RILEM TC 76 LUM D.2 - ASTM C 1196-92. Le vérin double est technique semi-destructrice utilisée pour mesurer la résistance en compression simple et les propriétés élastiques de la maçonnerie (module d'élasticité) au niveau local. De cette manière on peut trouver le module d'élasticité de la maçonnerie examinée comme étant le rapport entre l'augmentation de la pression appliquée et la déformation moyenne spécifique détectée à chaque échelon de charge, pour trois cycles de charge – décharge. RILEM TC 76 LUM D.3 - ASTM C 1197-91

 

SYSTÈME DE GOUPILLE DE WINDSOR

C'est la technique d'évaluation des propriétés mécaniques du mortier et des briques en général, par implant et mesure de l'avancement d'une sonde métallique normalisée. L'instrumentation se compose d'un pistolet calibré avec une charge connue, qui déclenche une goupille métallique. C'est une méthode de « retrait » ; le paramètre mesuré est la profondeur de la cavité laissée par la sonde sur la surface d'essai. Le dégât qui en résulte est de profondeurs et tailles très limitées (quelques millimètres). La mesure obtenue est la valeur moyenne de 3/5 coups. Les lectures effectuées, sont ensuite corrélées avec la résistance à la compression du matériau à l'aide de tableaux expressément conçus à cet effet. ASTM C-803

 

ANALYSE THERMOGRAPHIQUE

C'est une méthode puissante et non invasive de surveillance et diagnostique de l'état des bâtiments ; en identifiant les problèmes à un stade précoce, on peut les documenter et de les protéger avant qu'ils ne deviennent plus graves et coûteux à réparer.
L'application de cette méthode d'enquête est utile pour : voir les pertes d'énergie ; détecter les défauts ou les carences d'isolation ; identifier des infiltrations d'air ; localiser les infiltrations d'eau dans les toits plats ; surveiller le séchage de bâtiments ; détecter des pannes électriques ; trouver des pannes dans le réseau électrique et du chauffage central. UNI 9252:1988 ; UNI 9124-2:1987 ; UNI 11120:2004 ; UNI 11131:2005 ; ISO 6781-83

 

ESSAIS STATIQUES SUR LES GRENIERS ET ESCALIERS

Essai de charge statique exécutée avec réservoirs en caoutchouc remplis d'eau jusqu'à un maximum de 750 kg/m2, avec l'installation de comparateurs fixés à l'armature avec un fil d'acier invar ou avec l'utilisation de barres télescopiques reliées à des transducteurs électroniques.

 

SURVEILLANCE CADRE DE FISSURE

Contrôle des lésions des bâtiments grâce à des systèmes fixes ou mobiles avec la possibilité de contrôle par boîtiers télécommandés.

 

GÉORADAR SUR STRUCTURES

Ground Penetrating Radar ou géoradar, est une méthode échographique de prospection géophysique qui permet d'effectuer des investigations non destructives à haute résolution.Par le biais de la propagation des ondes électromagnétiques à haute fréquence (généralement entre 10 Mhz et 3 Ghz), cette méthode d'analyse non invasive permet d'obtenir une section continue du moyen analysé, en reconstituant sa morphologie interne et donc en identifiant les structures et les objets qu'il contient. Cette méthode a une application très variée : soulagement des fondations, nappes aquifères et des ouvrages souterrains ; cartographie des égouts, tuyaux et conduits ; recherche de décharges abusives et de fluides polluants ; inspections non destructives permettant d'évaluer l'intégrité des structures (murs, tunnels, planchers) ; cartographie des fers d'armure dans les structures en béton armé et en béton armé précontraint ; évaluation de l'épaisseur des routes et des pistes des aéroports ; recherche d'infrastructures routières et évaluation de leur géométrie et leur emplacement ; vérification, de l'épaisseur des asphaltes routiers, identification de cavités et évaluation du substrat graveleux.

DPCM 3.3.99 ; CEI 306-8 de 2004